Creuser un chemin sous une haie mitoyenne ?

  • Mon voisin envisage de faire construire un chemin contre la haie , qui est mitoyenne.
  • Quelle est la distance qu'il devra respecter par rapport à cette haie , sachant qu'en creusant , pour faire ce chemin, la haie sera surélevée et que s'il fait ce chemin à moins de 2 mètres de distance de la base de cette haie, je n'aurai plus la facilité de la tailler.
  • De plus la haie ne sera plus viable.

Au préalable

  1. Prendre contact avec son voisin pour se concerter sur le sujet. Le but étant que le projet se réalise dans un intérêt commun sans se braquer.
  2. Connaître les essences qui constituent la haie, car si elle n’est composée que d’arbustes <  2 m de haut, la distance racinaire minimale est de 50 cm à l’axe du moment où un côté est toujours enracinée au niveau naturel. La haie restera toujours viable en suivant le schéma ci-après.

Si la haie est mitoyenne ou non ?

  1. Si la haie est réellement mitoyenne, le voisin du chemin pourvoira d’office à son entretien malgré le dévers puisque c’est une charge qui lui incombe via le code civil même en temps normal.
  2. Si elle n’était pas mitoyenne, le voisin inférieur ne pourra s’opposer à un entretien via un échafaudage qui bénéficierait d’office du chemin pour une meilleure assise de travail. Il serait malvenu de la part du voisin du bas de refuser cet entretien si un juge devait statuer, étant donné qu’il est le bénéficiaire de l’usage du chemin ayant généré une charge supplémentaire nouvelle de travail au voisin du dessus.

Et s'il y a des arbres en plus ?

  1. Si la haie est composée en plus d’arbre > 2 M, alors, on peut rogner sur une partie du système racinaire mais sans jamais dépasser 1/3 du rayon de la couronne de manière à respecter son enracinement (renversement au vent) en lui permettant de se régénérer comme sur l’exemple ci-dessous d’un arbre de grande futaie.
  2. Inutile de dire que le muret de soutènement doit porter sa fondation, plus bas, que la botte racinaire et qu’il doit être protégé par une membrane souple drainante et un enduit anti racinaire.
  3. L’entretien mitoyen ou privatif de la haie est dans ce cas possible pour les deux riverains.
  4. Il est possible de mettre l’arbre en godet ( + -1.5m de R ) avec ancrages mécaniques des racines de charpente à couper et à soigner par suture des coupes franches mais alors il faut passer à des systèmes de drainage et d’amendement des sols qui sont extrêmement onéreux alors que la vie de l’arbre n’est plus assurée.
  5. Rappelons que les arbres hautes tiges doivent être plantés à 2 m minimum de la limite de propriété.

© 2020  ARALg

Auteur : Daniel FRANCK

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Giltay René (mercredi, 15 juillet 2020 10:10)

    Monsieur,
    Merci de votre commentaire
    J'ai omis de vous dire que cette haie mitoyenne est déjà en contrehaut de mon côté et qu'en creusant de l'autre côté pour réaliser ce chemin , cette haie , faite d'aubépines , sureau; noisetiers.....sera finalement sur une crête. Qu'en sera t-il de sa stabilité dans le temps??
    Merci de votre réponse.

Recherchez dans notre site...

ARALg Web

Partagez ce site avec...

Le comité juridique de l'ARALg est conseillé par notre avocat, Me Gunther PAHAUT, du bureau

Les membres de l'ARALg  peuvent avoir une page gratuite sur notre site pour présenter leur travail, leurs réalisations, leur fierté,…

ARALg

Quai des Ardennes, 12, 4020 Liège

(entrée par la rue de Chaudfontaine)

Tél. : 04 340 04 60

info@aralg.be

Permanence du secrétariat :

mardi et jeudi de 14:00 à 17:00 H, sauf pendant le mois de juillet.

Pour toute information, écrivez-nous...

Jean Glaude, responsable Web de l'ARALg
Jean Glaude, responsable Web de l'ARALg

Les entreprises peuvent également avoir leur publicité sur notre site.