Année 2012

Mario BOTTA et les 100 ans de la SRAVE, le 9/11/2012

La SRAVE a 100 ans!

Mario BOTTA avec Robert TRESELJ, le président de la SRAVE
Mario BOTTA avec Robert TRESELJ, le président de la SRAVE

A l'occasion des 100 ans de la SRAVE, la société Royale des Architectes de Verviers et environ avait invité le prestigieux architecte Mario BOTTA.

Pour en savoir plus, voyez la conférence de Mario BOTTA ou notre diaporama "Les 100 ans de la SRAVE".

Règles del'art...

Absence de sous toiture !
Absence de sous toiture !

Voilà ce qui arrive si on oublie le placement d'une sous toiture. La neige poudreuse entre partout !

D'autres photos gag sur ce site...

Comité juridique

Nous sommes à la disposition des architectes membres de l'ARALg pour répondre gratuitement à toutes leurs questions juridiques avec l'aide du comité juridique et de Me Gunther PAHAUT du bureau MURAILLE & BODEN, notre avocat.

Utilisez notre formulaire pour poser votre question.

8 jours de délai !

  • Il n'a fallu que 8 jours pour que la moitié des membres du comité juridique de l'ARALg apporte une réponse à notre confrère, Michel G.

Jean GLAUDE, 12 mars 2013


  • Mario BOTTA, en pleine forme, malgré son âge, nous a plus que diverti pendant 1 heure, il nous a profondément intéressé aux relations entre la mémoire des hommes, des choses, des paysages, des occupations humaines, etc. et l'architecture qui va exalter cette mémoire sans être passéiste au contraire.
  • Les nombreux exemples proposés nous ont convaincu de la démarche saine et salutaire d'un visionnaire qui n'hésite pas à utiliser des formes très simples qui combinées à d'autres formes vont donner un résultat magnifique.
  • Ces nombreuses églises, monuments et musées dégagent une sérénité, une douceur souvent exaltée par un éclairage zénithal exceptionnel.
  • Cette conférence fut suivie d'un cocktail offert par la SRAVE, puis d'un souper réservé aux architectes et aux invités venus fêter les cent ans de la Société Royale des Architectes de Verviers et Environs.
  • Son président, Mr Robert TRESELJ, nous a fait un beau dicours en mettant en parallèle le métier d'architecte avec l'automobile, les chocolatiers et l'Histoire avec un grand H depuis la fin du 19ème sicècle.

 


Le code wallon de l'urbanisme met les citoyens en danger !

Jeudi 3 juin 2012

Plus besoin de recourir aux bons soins d'un architecte pour toute une série de travaux, selon le Code wallon de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, du patrimoine et de l'énergie.

Cela représente un véritable danger pour nombre d'architectes, pour qui les travaux en questions «ne peuvent être qualifiés de minime importance !»

La profession d'architecte et la sécurité des citoyens sont menacées par le Code wallon de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, du patrimoine et de l'énergie (CWATUPe), et plus particulièrement par l'article 265 de l'arrêté du gouvernement wallon du 18 juin 2009, qui permet la dispense du recours à l'architecte pour toute une série de travaux, a affirmé mercredi le Rassemblement des architectes.

Ces travaux ne peuvent être qualifiés de «minime importance, dénonce l'architecte Bernard Nizet, qui demande au gouvernement de revoir sa position en la matière. Cette exonération porte sur la majorité des actes et travaux de transformation, y compris l'agrandissement pouvant atteindre 40 m2 et l'ajout d'une véranda sans limite de profondeur. Dans les quartiers et les villages, mis à part ceux qui bénéficient de mesure de protection, la plupart des bâtiments sont concernés, mettant les citoyens en danger !»

Le très complexe CWATUPe a changé à de nombreuses reprises, subissant près de 800 modifications en 10 ans. Philippe Henry, ministre (Ecolo) en charge de l'Aménagement du territoire, vient de lancer une nouvelle évaluation.

«Si le CWATUPe est maintenu en l'état, à l'avenir, avant d'entrer dans un bâtiment ou avant de l'acheter, je vous conseille de vérifier si sa transformation a bien bénéficié de l'intervention d'un architecte, a conclu Bernard Nizet. Car, si tel n'était pas le cas, comme votre investissement, vous pourriez bien courir un grand danger.»

(Source : Trends.be, avec Belga)

 

La simplification du CWATUPE

 

Session : 2012-2013

Année : 2012

N° : 52 (2012-2013) 1

 

Question écrite du 18/10/2012 de STOFFELS Edmund à HENRY Philippe, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité

 

Le front wallon des architectes en la personne de Mr. Nizet, m’envoie la copie d’un courrier vous adressé. Son contenu est d’intérêt général. Permettez-moi donc de le rendre public à travers la présente question :

 

« Il y a trois ans déjà, avec l’arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, le ministre Antoine ne vous a pas facilité la tâche. Depuis, en refusant de modifier les articles du CWATUPE qui posent problème, vous les cautionnez.

 

En savoir plus...