Comme architecte, peut-on survivre et travailler sans internet ?

Est-ce que ces mots vous disent quelque chose .

  • Google
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube
  • Evernote
  • Dropbox

Si la réponse est oui, vous êtes prêt pour avoir internet comme outil de travail. Sinon, il est temps de vous recycler : 2015 sera l'année clé pour avoir votre site internet et votre page Facebook.

Recherchez une entreprise ?

Avant, notre premier réflexe pour trouver une entreprise était "les pages d'Or".

Ce temps est terminé, d'autant plus que les pages d'Or sont aussi maintenant sur internet.

Les inconvénients étaient nombreux :

  • recherche fastidieuse
  • il fallait surligner au marqueur fluorescent les résultats pour une prochaine recherche
  • ou ajouter les résultats trouvés dans un répertoire téléphonique,
  • et il n'y avait aucune mise à jour jusqu'à l'édition suivante.

Ce n'est plus du tout le cas en 2015.

  1. Non seulement, vous pouvez consulter les pages d'Or en direct sur votre ordiphone, mais vous pouvez aussi mémoriser les recherches et les résultats, envoyer directement les adresses sur votre téléphone, etc.
  2. Mais, ce n'est pas le seul outil de recherche qui soit à notre disposition sur internet :
    1. d'autres moteurs sont encore plus performants avec positionnement géographique et gps,
    2. à proximité de tel endroit,
    3. dans un rayon de x km,
    4. etc.
  3. Et la mise à jour est permanente.
    1. en quelques clics, nous savons aussi visiter le site de l'entrepreneur pressenti, voir ses références, si son site est mis à jour régulièrement, etc.
    2. Et nous pouvons même nous renseigner rapidement à la Banque Carrefour sur l'objet de la société, s'il peut faire les travaux préconisés et quel est son bilan financier !
  4. Tout cela était rigoureusement impossible au siècle précédent.

Le moment est proche où les professions libérales seront aussi choisies sur internet !

  • C'est déjà le cas pour de nombreuses professions libérales telles que les avocats qui ont compris plus tôt et plus vite le parti qu'ils pouvaient tirer de ce formidable vecteur d'information.
  • Leur Ordre permet d'ailleurs l'inscription à une boite aux lettre nationale via leur site internet, ce qui n'est pas encore le cas des architectes qui sont beaucoup plus individualistes.
  • Géomètres, architectes, ingénieurs, bureaux d'études, avocats, huissiers, etc. sont tous recherchés à présent par internet et malheur à celui qui y est absent.
  • Et non seulement, on nous choisira via internet, mais on comparera aussi nos tarifs et nous devrons vraisemblablement forfaitiser des services ou des missions types, telle que :
    • la faisabilité d'un projet de 200 m2, par exemple;
    • un état des lieux d'un appartement de 100 m2;
    • une mission de conseil pour visiter un appartement ou un terrain à vendre;
    • Etc.

Vous voulez des exemples concrets !

Voici l'audience des pages Facebook de 5 ateliers d'architecture de la région liégeoise.

  • C'est davantage que notre page Facebook qui accueille 132 fans.
  • Toutes ces pages n'ont vu le jour que depuis 2 à 3 ans maximum.
  • Leur découverte montre l'étendue de leurs réalisations qui est boostée par les réseaux sociaux.
  • Grâce aux mini reportages sur les nouveaux projets gagnés, ceux en cours, etc. ils suscitent des réactions et des commentaires qui, même défavorables, peuvent être une source d'échange avec un retour gagnant, si on pratique honnêtement le jeu.
  • Si ces pages étaient celles de membres de l'ARALg, elles pourraient être appréciées par notre page Facebook et l'effet d'annonce s'amplifierait dans les deux sens.
  • Qu'attendez-vous pour sauter le pas ?

Dans les pays anglophones, tous les architectes ont aussi un compte Twitter comme le bureau liégeois ARSymbiose dont nous reprenons les Tweets dans leur galerie.

Combien coûte un site internet ?

Ce sera l'objet d'un prochain article.

Écrire commentaire

Commentaires : 0