BUDERUS nous rend visite

La société BUDERUS bien connue des architectes pour ses chaudières est venue ce 4 février 2014 nous présenter leurs dernières nouveautés. Cette société existe depuis 285 ans et BOSCH sort chaque jour 3 à 4 brevets, signe d'un développement et d'une recherche permanente.

1) Les chaudières

  • En fait, les chaudières Junkers et BUDERUS font à présent partie du groupe mondial BOSCH. Ces produits ne sont pas en vente chez les grossistes, mais uniquement via les installateurs, gage d'une bonne mise en oeuvre.
  • Tous les produits à base de fonte ou fonte d'aluminium ont une carrosserie bleue, les autres pour le gaz ont une carrosserie blanche.
  • Il n'existe pratiquement plus qu'une chaudière gaz ou mazout sans condensation, toute la gamme étant à condensation. Ce principe qui permet de récupérer la chaleur de condensation des fumées sortant à 80°, fait économiser ± 11 % de la consommation d'énergie primaire. Les cheminées doivent évidemment être adaptées à ces condensations, soit par tubage, soit par ventouse, même pour le mazout, mais attention sur des revêtements de façade clairs.
  • Toutes les chaudières peuvent être mises en cascade, une régulation intégrée se chargeant de l'optimisation.
  • C'est BUDERUS qui a mis au point les bruleurs de mazout à flamme bleue, à ne pas confondre avec les bruleurs à flamme froide. Les dernieres goutelettes de mazout sont recyclées, gazéifiées et brulées.

2) Les pompes à chaleur

  • BUDERUS a aussi une gamme de pompe à chaleur
    • compacte en triphasé
    • ou split en monophasé
  • Pour une PAC eau-eau, compter en terrain 3 fois la superficie des planchers chauffants.
  • Les PAC permettent d'introduire le concept de chauffage hybride avec une chaudière classique couplée à une pompe à chaleur qui fonctionnent alors avec son meilleur COP (coefficient de performance).
  • De plus, la régulation permet d'adapter le système hybride au coût réel des diverses énergies !

3) Labellisation

  • A partie de 2015, tous les systèmes devront être labellisés en classe A, B, C, etc. comme les frigos.

4) Discussion

  • La contenance en eau des chaudières au gaz devenant de plus en plus faible pour des raisons de compacité dans les immeubles à appartement, leur charge calorique augmente dans les mêmes proportions, avec à la clé une durée de vie moindre.
  • Les chaudières à pellet commercialisées jusqu'il y a peu, ont été abandonnées, le prix des pellets variant fortement et ayant tendance à augmenter, puisque les ressources vont fortement diminuer face à une demande croissante. La machinerie pour alimenter une chaudière à pellet est lourde et sujette aux pannes avec des pellets trop humides. Le coût d'une chaudière à pellet n'est pas donné et donc l'investissement est-il rentable ?
  • Une garantie de 5 ans accompagne tous les produits.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0